Pour qui ?
Ce stage est accessible à des élèves de salsa de niveau intermédiaire et sera évolutif tout le long du stage

Déroulement du stage et contenu
1ère session : 14h30 – Durée : 1h30
2ème session : 16h30 – Durée : 1h30

Niveau évolutif tout au long du stage.

Lieu
Studio des Rigoles
46 rue des Rigoles
75020 Paris
Metro Jourdain

Tarifs
Adhérents Mambo Salsa => 10€
Non adhérents => 25€

 

Nous rejoindre

Sur Facebook : https://www.facebook.com/mambosalsapage/

Evenement : https://www.facebook.com/events/285669111952144/

Vous souhaitez devenir adhérent afin de bénéficier du tarif préférentiel sur l’ensemble de nos stages ? Adhésion possible sur place. Pour en savoir plus sur l’association rendez vous sur notre site mambosalsa.fr.

En savoir plus sur Léon Rose
Leon Rose est un innovateur. À l’avant-garde de la salsa britannique depuis 1997, il a été initié à cette danse pleine de sensualité par sa mère, elle aussi grande amatrice de cet art qui puise ses racines dans la culture afro-caribéenne, en particulier à Porto Rico et Cuba. « Ma mère m’a emmené à mon premier cours de salsa un dimanche dans la discothèque Villa Stefano’s, à Londres », raconte le danseur et chorégraphe né dans la capitale du Royaume-Uni. « Une fille m’a invité à danser et je me suis rendue compte que je n’attendais que ça. La semaine suivante je commençais les cours ». La salsa a rapidement pris beaucoup de place dans sa vie : il s’est intéressé aux racines de cette danse et a appris aux côtés des professeurs les plus influents de la scène britannique. À ce moment-là, même si la salsa comptait de nombreux adeptes, elle n’était pas encore très connue du grand public. Mais grâce aux innovateurs qui ont été une source d’inspiration pour Leon, les choses étaient sur le point de changer.

« J’ai été influencé par la plupart des meilleurs professeurs londoniens de l’époque, et notamment par Robert Charlemagne », explique-t-il. « Par la suite, la venue de plusieurs professeurs de Los Angeles, comme Luis Vasquez et Joby, a contribué à changer notre style. Quand Nelson Flores est arrivé de New York, nous avons commencé à danser le mambo. »

Avec ses mouvements élégants et ses shines complexes, Leon Rose a peu à peu ajouté sa touche personnelle jusqu’à créer son propre style. Même s’il n’a pas été formé de façon académique à d’autres types de danse, ses racines afro-caribéennes diverses et son éducation britannique ont nourri sa créativité. « Je n’ai jamais appris à danser autre chose que la salsa, mais j’aime m’inspirer du hip hop, du jazz, de la danse classique, du modern jazz, etc. »

Grâce à son charisme naturel, à la fraîcheur de son style et à sa personnalité attachante, Leon a vite été sollicité pour participer à des shows. Il est notamment apparu aux côtés de la star hispanique Enrique Iglesias dans Top of the Pops, l’emblématique émission de la BBC diffusée pendant plusieurs décennies.

Il est aussi exaltant de regarder une chorégraphie de Leon Rose que de la danser ; les amateurs de danse du monde entier ne vous diront pas le contraire.

Leon a exporté son style unique et novateur jusqu’en Europe de l’Est, en Asie et au Moyen-Orient. Il a aussi beaucoup voyagé en Amérique du Sud et dans les Caraïbes, encourageant les danseurs de salsa à intégrer sa touche personnelle à leur style. Un salsero né au Royaume-Uni considéré comme un ambassadeur du genre caribéen ? C’était loin d’être évident mais Leon y est parvenu.

Il ne semble pas connaître de limites lorsqu’il s’agit de sa grande passion. « La salsa, c’est toute ma vie. Elle fait partie de mon quotidien, que je répète pour un spectacle ou que je saute dans un avion pour aller donner des cours à l’étranger. », s’enthousiasme-t-il. « Je suis complètement ailleurs lorsque je crée et dès que je danse, que ce soit dans une discothèque, un studio de répétition ou même sur scène, je crée quelque chose… Je n’ai pas vraiment de limites en ce qui concerne la salsa, tant que je reste fidèle à l’art et à moi-même. »